Réingénierie du Diplôme de Préparateur en Pharmacie Hospitalière (DPPH) en licence

L’évolution du DPPH dans le cadre de la réingénierie des diplômes paramédicaux devient urgente afin de répondre dans les meilleures conditions aux besoins des patients, à l’évolution permanente des soins et des techniques et à la sécurisation du circuit du Médicament et des Dispositifs Médicaux.

Ce grade licence permettra aux Préparateurs en Pharmacie Hospitalière de :
– maintenir un plan de carrière semblable à celui des autres paramédicaux, notamment en ce qui concerne les niveaux master bientôt exigibles pour être cadre de santé ou formateur en Centre de Formation de Préparateurs en Pharmacie Hospitalière (CFPPH) ;
– faciliter la mobilité des professionnels dans l’espace européen ;
– de réorienter sa carrière (soit dans le cadre de formation, soit dans l’exercice professionnel) grâce à des passerelles prévues par le système LMD.

Après avoir envisagé dans un premier temps un cursus LMD pour l’ensemble de la profession de préparateur en pharmacie et suite à un premier refus des officinaux en 2010, l’ANPPH a poursuivi son projet de diplôme en Licence tout en l’orientant vers une formation spécifiquement hospitalière sur trois ans. Suite à une demande du ministère en 2013, un rapprochement a été à nouveau réalisé avec les officinaux, via la Commission Paritaire Nationale de l’emploi de la Formation Professionnelle (CPNEFP).

Travaux réalisés

Un groupe de travail pluridisciplinaire (des membres du bureau ANPPH en exercice professionnel avec les responsables des CFPPH) a été mis en place en juin 2010 par l’ANPPH, pour se pencher sur l’édification de ce projet afin d’aboutir à ce nouveau diplôme hospitalier en s’appuyant sur la procédure DGOS. Le projet référentiel “activités” validé par le groupe de travail a été remis à la tutelle (DGOS) le 5 juillet 2011. Le référentiel “compétences” a été entamé. Lors des travaux, réalisés en amont du Ministère, le groupe a pris en compte les évolutions de l’exercice du PPH et les perspectives envisageables dans le contexte général de santé publique et en particulier celui des établissements de santé. Le groupe de travail souhaite que le Diplôme Licence PPH puisse s’intégrer dans les meilleurs délais au calendrier de travail du Ministère de la Santé et rejoindre ainsi la logique adoptée par les autres partenaires professionnels du secteur hospitalier.

Travaux en cours

Suite à la demande du ministère en 2013, l’ANPPH s’est rapproché des officinaux (via la CPNEFP) et un référentiel commun d’activités pour les deux métiers est en cours de rédaction.

Rencontres dans le cadre du projet Licence

Par ailleurs, dans le cadre de ses travaux relatifs à la réingénierie du dipôme de PPH vers un cursus LMD, l’ANPPH a participé à quatre réunions portant sur l'universitarisation des formations paramédicales.
Ces réunions sont organisées sous l'égide des Ministères de la Santé et de l'enseignement supérieur.
La première réunion a eu lieu le 6 avril, nous avons fait un retour lors des JNF, la seconde le 25 avril.
Les deux autres réunions ont eut lieu le 17 mai et le 31 mai.
Nous en attendons maintenant les conclusions et les poursuites des travaux.

Photo de la rencontre des présidents de l’ANPPH et de l’UIPARM avec Marisol Touraine

Quelques mots échangés avec la Ministre (D. Authier et J.-P. Frémond, présidents ANPPH et UIPARM) lors de la Grande Conférence de la Santé le 11 février 2016. L’ANPPH va suivre les recommandations et poursuivre ses travaux de réingénierie du diplôme de PPH vers un cursus LMD.

Par ailleurs, L’ANPPH, en collaboration avec l’UIPARM, a rencontré les interlocuteurs du ministère de la santé en février 2015 et les universitaires en septembre 2015.