Point communication

Prime de risque URC

Travaillant dans une unité de reconstitution depuis 3 ans, a t on le droit à une prime de risque, et pouvez-vous me donner de plus amples informations à ce sujet. Merci

rédigé par 4195

Il n’existe pas de texte règlementaire spécifique, relatif à la reconstitution des chimiothérapies. Cependant le texte fixant la liste limitative relative aux travaux dangereux (voir ci-dessous) est antérieure aux reconstitutions.

Vous pouvez solliciter votre établissement pour cette spécificité car celle-ci est au bon vouloir de votre administration. Rapprochez vous de votre hiérarchie et/ou des organisations syndicales de votre établissement pour vous accompagner dans cette démarche.

* Arrêté du 18 mars 1981 (JO du 10 avril 1981) relatif aux primes et indemnités du personnel relevant du Livre IX du CSP - Art. 8 indemnité pour travaux dangereux, incommodes, insalubres ou salissants ; 1ère catégorie : travaux présentant des risques d’accidents corporels ou de lésions organiques ; Annexe II liste des travaux ouvrant droits aux indemnités spécifiques pour travaux dangereux.
* Arrêté du 30 août 2001 fixant les taux de base des indemnités pour travaux dangereux.
* Décret n° 2001-97 du 1er février 2001 établissant les règles particulières de prévention des risques cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction et modifiant le code du travail.

La tendance actuelle est d’une indemnité (1ère catégorie) allouée à l’échelon local (à négocier auprès de l’administration en collaboration avec l’encadrement et le pharmacien chef).

Par ailleurs, nous vous rappelons que les PPH travaillant dans une unité de reconstitution doivent subir une visite médicale semestrielle auprès de la médecine du travail, avec analyse de la formule sanguine.
D’autre part, il est souhaitable d’instaurer une rotation des préparateurs dans ces zones.

Bien cordialement.

rédigé par admin

Vous devez être connecté pour soumettre une question